La Horde du Contrevent - Alain Damasio

Publié le par K.N.L.

La Horde du Contrevent - Alain Damasio

Cet ouvrage m'a été conseillé à plusieurs reprises, et avec tellement de vigueur que j'ai très vite décidé de l'ajouter à ma liste de "livres cultes à lire" (LCL ?). Enfin, ce jour était arrivé, et voici ma critique. (La page du roman est ici et celle de l'éditeur est .)

L'intrigue :

23 personnes de tous les âges et expertes dans leurs domaines forment la 34ème Horde, censée être la meilleure d'entre tous et dont le rôle est de partir à pied de l'Extrême-Aval vers l'Extrême-Amont. Facile, vous direz-vous ? Eh bien non, puisque le monde est dominé par des vents violents, qu'il faut pouvoir contrer. Alors, pourquoi ? Eh bien, pour découvrir l'origine du vent !

On les suit ainsi pendant plusieurs étapes de leur voyage, à découvrir leurs tactiques, leurs combats, mais aussi à partager leurs pensées, leurs troubles et leur proximité. Ils doivent pouvoir s'adapter à toutes les situations pour espérer survivre dans un monde aussi dangereux que surprenant.

Plutôt que d'avoir une narration d'un point de vue omniscient, l'auteur a choisi de faire parler chacun des personnages. On retrouve donc un texte à 23 voix, chacune ayant son style propre. Chaque personnage est représenté par un symbole repris à chaque fois avant son récit. Les pages du livre sont d'ailleurs numérotées dans le sens inverse, dans mon édition : de 700 à 0.

Mon avis :

Enfin heureux de pouvoir découvrir ce must-read de la SF (certains diront fantasy...) française, je me suis jeté à bras le corps dans sa lecture. L'adaptation aux 23 voix et surtout l'assimilation des signes attitrés à chaque personnage précisés avant le texte étaient assez compliqués de prime abord, mais comme un marque-page rappelant à qui les symboles correspondaient était fourni avec le livre, l'apprentissage s'est fait plus rapidement.

Ensuite, il a fallu aussi s'adapter aux changements de points de vue. L'idée est géniale, évidemment, encore faut-il pouvoir suivre. Ça peut prendre quelques dizaines de pages, mais là encore, une fois habitué, ça coule tout seul. L'agressivité de Golgoth se complète parfaitement avec le lyrisme de Caracole par exemple, et ce sont des personnages souvent tirés dans le stéréotype, jusqu'à un certain point où ils finissent par aller encore plus loin que ce à quoi l'on s'attendrait.

Très vite, l'enjeu pour moi a été de savoir ce que serait la chute de la page 0, et finalement, bien que ça soit une idée qui corresponde à l'histoire, elle était prévisible. Ça n'est cependant pas pour ça que c'en était une mauvaise fin, parce que comme souvent, une bonne fin est une fin qui colle au style du livre et n'est pas forcément une chute complètement imprévisible ou un deus ex machina.

Maintenant que ces points ont été traités, je peux en revenir sur l'histoire elle-même. L'idée est plus qu'originale, et le travail de Damasio est précis, pointilleux et franchement bien fait. On s'attache à chacun des personnages, qui ne prennent pas tous la parole rapidement, mais petit à petit, le temps de cerner chacun.

Une fois l'exposition faite et avant que tout s'enchaîne, j'ai eu le sentiment que la lecture s'allongeait, souvent accompagnée ou provoquée par des explications détaillées abstraites basées sur un vocabulaire nouveau, adapté au monde créé par l'auteur. C'est impressionnant, tout en étant dangereux, parce qu'il suffit d'avoir une baisse de régime pour perdre facilement le fil. Après cette période, on est happé frénétiquement dans la lecture, jusqu'à finir l'histoire.

J'ai l'air de soulever beaucoup de points négatifs, mais on ne peut clairement pas donner naissance à une telle oeuvre avec un sans faute. Et même, certaines personnes n'y verront peut-être pas de problème comme moi. Néanmoins, je m'y tiens : La Horde du Contrevent est ponctué de moments magiques, poétiques (on notera des passages dont le style est simplement magnifique) et les idées sont vraiment originales. Alain Damasio a réussi à créer un monde particulier avec de nouvelles sciences (connaissances), un nouveau vocabulaire, de nouveaux savoirs techniques... Il peut vraiment être fier !

L'éditon :

La version des éditions La Volte contient un CD audio créé spécialement pour le roman. Il est à écouter absolument, avant, après ou même pendant la lecture ; après tout, ça fait partie de l'oeuvre...

18/20

Au fait, joyeux 10ème anniversaire la Horde !

Publié dans Must-read

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article